Accueil > Patrimoines > Igue de Saint Sol

Igue de Saint Sol


Intérêt
Difficulté d'accès
Marche d'approche
Durée de la visite
Toutes illustrations | Photos seules | Vidéos seules | Cartes postales seules

Mise en garde

Cette cavité n’est accessible que par des spéléologues confirmés ou en étant encadré par des professionnels. En effet celle-ci est gardée par un puits vertical de 64 mètres nécessitant la mise en place d’un équipement de spéléologie. D’autres part, elle est interdite durant une périodes courant de novembre à mars afin de protéger les colonies de chauve-souris qui résident là.

Historique

Cette grotte (nommée igue dans le Lot) a toute une histoire. Elle est probablement connue depuis des temps immémoriaux au regard des dimensions démesurées de l’entrée béante du gouffre.

Armand Viré et la découverte

Le 9 avril 1902, Armand Viré fit la première descente à l’igue de Saint Sol de Lacave sur la bordure du Causse de Gramat. Il fut ébloui par la beauté des concrétions et imagina alors de faire visiter cette cavité. Après avoir réalisé des relevés topographiques, il entreprit, dès le 12 avril 1904, de faire creuser un tunnel depuis la grotte Jouclas située sur la place de Lacave. Les travaux de terrassement qui durèrent deux mois dans le porche d’entrée lui firent découvrir de nombreux vestiges archéologiques. Sous la direction d’Edouard Brunet, les ouvriers forèrent un long et coûteux tunnel en pleine roche, ils n’atteignirent pas les magnifiques salles de l’igue de Saint-Sol, mais heureusement débouchèrent le 27 mai 1905 dans de belles galeries bien concrétionnées. Les Grottes de Lacave étaient découvertes. Armand Viré fit commencer les aménagements le surlendemain. Le 7 septembre 1905 à 8 heures du matin, les deux premiers touristes faisaient leur entrée solennelle dans la grotte brillamment éclairée et en ressortaient éblouis... Il resta le propriétaire des grottes jusqu’en 1947.

SOURCE (extrait) : Wikipedia

Sculptures d’argile

Les spéléologues tentent toujours d’atteindre les grottes de Lacaves depuis l’igue de Saint sol (faire une première !!!!) en désobstruant à partir de l’existant. En déplaçant des volumes très important de terre glaise. C’était un travail dur et fastidieux, et ils se relayaient. Pendant ce repos, ils se sont amusé à faire tous ces " sculptures" à la main. C’est de l’art brut fait par les spéléologues eux-même. En surface, vu la fragilité de ces œuvres en glaise non cuite, elles auraient très vite disparues. Mais dans le monde souterrain minéral ; elles se conserveront (sauf destruction par l’homme !!!)

Grotte voisine visitable découverte par la plus grande des sérendipités : grottes de Lacave

 

SystèmeDatumnotationcoordonnées Xcoordonnées Y
Lambert 93RGF93D.d587156.430467046416865.6709686
Lambert II+NTFD.d539518.13245671982631.180775
Lambert IIINTFD.d539547.758729113282701.9675715
UTM zone 31WGS84D.d387135.938854684966365.6778406
Peuso-mercatorWGS84D.d174985.222648275596646.3405821
Latitude LongitudeWGS84DMS1°34'18.908"44°50'30.386"

Evaluation

 Vos observations sur Igue de Saint Sol